Certes, ce n’est pas tous les chats qui peuvent être atteints de la gingivite. Cette pathologie bucco-dentaire est tout de même fréquente si vous ne faites pas attention à l’hygiène bucco-dentaire de votre félin. Au cas où elle n’est pas détectée et soignée le plus tôt possible, vous allez voir votre animal de compagnie perdre ses forces petit à petit.

Les origines et symptômes de la gingivite féline

La gingivite est une inflammation résultante des microbes qu’on a dans le tartre. C’est l’entassement de celui-ci sur les dents de votre félin qui est alors la cause principale. Cependant, votre chat peut également l’attraper si sa propreté bucco-dentaire est négligée. Lorsque cette pathologie féline apparaît, les gencives de votre animal de compagnie peuvent présenter des rougeurs. Dans certains cas, elles peuvent même gonfler. Lorsque la gingivite se développe, le chat peut présenter des difficultés pour manger. Il peut également avoir un manque d’appétit et une mauvaise haleine, dite halitose dans le jargon des vétérinaires. Si à ce stade la maladie n’est pas encore traitée, il peut y avoir des ulcères sur la muqueuse de la bouche accompagnée une production exorbitante de la salive. Là, le chat peut ne plus pouvoir avaler de la nourriture solide. Dans les pires des cas, la gencive peut se détacher et ceci peut entraîner une perte des dents.

Comment traiter la gingivite ?

Dès que vous constatez un des symptômes, il faudra se rendre chez le vétérinaire le plus tôt possible. La gingivite se soigne facilement avec un traitement à base d’anti-inflammatoire non stéroïdien. Le vétérinaire peut alors prescrire du gel chlorhexidine qui faudra appliquer sur ses gencives tous les jours. Cependant, avant de donner tout traitement, le vétérinaire devra réaliser quelques analyses pour confirmer la pathologie et pour détecter son stade. En cas d’une gingivite modérée, le félin pourra recevoir des antidouleurs et des antibiotiques pour éviter les contaminations bactériennes. Pour remonter à l’origine de l’infection, le vétérinaire peut aussi prescrire un détartrage. Il peut également procéder à l’extraction des dents qui sont vraiment abimées.

La prévention de la gingivite

Pour que votre animal de compagnie ne soit pas atteint, la première mesure de prévention réside dans l’hygiène bucco-dentaire. Il n’est pas courant de brosser les dents du chat, mais vous devez le faire de temps en temps. Si vous n’avez pas vraiment le temps, passez chez le vétérinaire pour un détartrage. Il faudra également surveiller son alimentation. Limitez au maximum la nourriture humide. Pour que votre félin puisse combattre ces microbes, vous devez lui apporter les vitamines et une alimentation adaptée et équilibrée. La gingivite est une pathologie inflammatoire causée pour la plupart du temps par une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Les premiers signes s’apparentent à des gonflements ou des rougeurs au niveau des gencives. Par la suite, le chat peut avoir des complications comme des difficultés à manger et un manque d’appétit. Dès que vous remarquez l’un de ces symptômes, rendez-vous chez le vétérinaire pour avoir un traitement. Il faudra soigner cette maladie pour ne pas voir son chat perdre une à une ses dents.